Les Fascias

Un réseau de tissus adaptables qui connecte et enveloppe l’ensemble de l’organisme et possédant des capacités extraordinaires…

Les fascias constituent un réseau de tissus fibreux présents dans notre corps, composés en grande partie de collagène. Ils ont toujours été « la matière de travail » du Rolfing. La docteure Ida Rolf, créatrice de cette méthode, s’est concentrée sur les fascias dès le milieu du XXe siècle et a reconnu l’importance de leur rôle pour notre bien-être. Considérant le réseau fascial comme “l’organe de la forme”, elle était convaincue que « la forme du corps » était déterminée par cet organe singulier, d’une grande malléabilité. Si l’on souhaitait changer la forme du corps, il fallait donc adresser les fascias. La recherche actuelle sur les fascias confirme à quel point les hypothèses d’Ida Rolf étaient révolutionnaires.

Les fascias, qu’est-ce que c’est ?

Les fascias sont présents dans l’ensemble du corps. Ils enveloppent toutes les structures individuelles telles que muscles, os, organes, vaisseaux, nerfs et constituent tendons et ligaments. Les fascias permettent que toutes ces structures soient organisées et connectées entre elles à travers un réseau multidirectionnel qui s’étend dans tout le corps. Pour cette raison, on les appelle aussi « tissu conjonctif ».

Ils contiennent beaucoup d’éléments fluides, affichent un haut niveau de résistance à la traction, permettent aux muscles de glisser sans effort et aux articulations de fonctionner librement.

Quand ils sont en bonne santé, les fascias forment un tissu continu qui peut s’adapter à différents types de contraintes liées aux mouvements et aux étirements : aussi les fascias protègent-ils muscles et articulations des chocs localisés en répartissant l’énergie dans leur réseau.

cliquez pour agrandir.
©JC Guimberteau – Endovivo – Utilisation autorisée pour l’Association Française de Rolfing®

Rolfing® et fascias

La Dr Ida Rolf appelait les fascias : « l’organe de la structure »

Ida Rolf pensait que ce sont les fascias, et non pas seulement les muscles et les os, qui nous soutiennent de l’intérieur et donnent à notre corps sa forme apparente. Après des années de pratique, elle fut aussi convaincue que le corps pouvait être transformé de manière positive en adressant les fascias et les relations de tensions au sein de leur réseau. Ce qui était révolutionnaire dans son approche, c’est le fait qu’elle y ait intégré la question de la gravité : le Rolfing® permet à l’individu de trouver un meilleur équilibre dans ce jeu de tensions du réseau fascial en relation avec l’espace de la pesanteur ; ainsi se tenir debout ne demande plus d’effort. Or ceci est possible uniquement si les jeux des équilibres dynamiques du corps intègrent au mieux la verticale gravitaire.

cliquez pour agrandir.
©JC Guimberteau - Endovivo - Utilisation autorisée pour l'Association Française de Rolfing®

Le Rolfing® contribue à la santé des fascias

La santé des fascias peut être perturbée par des accidents, des opérations, des gestes répétitifs du quotidien, une attitude. Les tissus dans ce cas deviennent plus fibreux, et entraînent une perte de mobilité, de souplesse. Par ailleurs, lors du processus de vieillissement, les fascias tendent à perdre de leur élasticité. Ils deviennent collants et visqueux à certains endroits.
Des techniques spéciales de Rolfing peuvent contribuer à rendre les tissus plus fluides, plus réguliers et uniformes, permettant ainsi aux couches de fascias de mieux glisser les unes sur les autres. Cette motilité interne des tissus soutient et soulage les articulations.

Rolfing® : un intérêt de plus en plus grand pour la recherche sur les fascias.

Alors que le Dr Ida Rolf concentrait déjà son attention sur les fascias au milieu du XXe siècle, les anatomistes et les médecins considéraient l’aponévrose comme un simple « emballage » pour les muscles, les os, les disques et les organes. Depuis le premier Congrès international sur les fascias en 2007, organisé à l’Université Harvard à Boston aux États-Unis et co-organisé par la Fondation de recherche Ida P. Rolf et ses écoles affiliées, le monde des fascias a changé de manière significative et un échange interdisciplinaire a commencé à se développer entre des scientifiques, des thérapeutes du mouvement, et des thérapeutes corporels, dont de nombreux Rolfers ™. Grâce aux outils et aux méthodes de recherche modernes, nous comprenons progressivement les nombreuses fonctions des fascias et leur importance pour notre bien-être.

Les dernières recherches confirment le rôle vital du fascia

• Les fascias jouent un grand rôle dans le mouvement, en particulier dans les jeux de transmission de l’énergie musculaire. Les forces internes et externes au corps sont réparties via le réseau myofascial, protégeant ainsi l’intégrité du corps et permettant à celui-ci d’économiser de l’énergie.
• Lorsqu’elles sont immobiles, les terminaisons nerveuses libres dans les fascias peuvent également signaler une douleur. C’est pour cette raison que les fascias constituent aujourd’hui un objet d’étude primordial pour les scientifiques du sport et les chercheurs qui s’intéressent à la question de la douleur chronique.
• Le réseau fascial est l’organe le plus important pour la proprioception, c’est à dire la capacité à percevoir l’organisation de notre corps dans l’espace. Ceci est dû à la densité des récepteurs présents qui envoient constamment des signaux à notre cerveau sur la position de notre corps.
• Le travail d’intégration gravitaire, en modifiant l’aisance posturale, améliore considérablement le flux respiratoire, celui-ci étant, comme le tonus, profondément lié aux aléas émotionnels. Le toucher des fascias, parce qu’il a un impact sur le tonus et le flux respiratoire, peut donc avoir aussi un impact au niveau émotionnel.
De plus son rôle d’enveloppe est déterminant d’un point de vue du psychisme, pour lequel il contribue à établir les questions de territoire, de sécurité et de sens de l’unité.

cliquez pour agrandir.
©JC Guimberteau - Endovivo - Utilisation autorisée pour l'Association Française de Rolfing®

Résultats

L’un des objectifs du Rolfing® est de libérer les adhérences présentes dans les fascias et de leur redonner de la fluidité. En travaillant avec les fascias, le Rolfing® favorise également la bonne coordination entre la sensibilité profonde et les signaux tactiles, dont dépend la proprioception et ainsi un développement de la conscience du corps propre et le sentiment d’intégrité. Les Rolfers ™ ont donc toujours un œil sur les connexions au sein de l’organisme dans sa globalité. Ils travaillent sur le réseau des fascias de la tête aux pieds, de telle manière qu’une posture verticale sans effort devienne possible. Cela permet aussi d’évacuer de nombreuses formes de douleurs et d’inconforts.